• Chapitre 4.

    je n'ai jamais compris les gens qui trouvent que la relation de Vanilla et moi est contre-nature. c'est totalement faux... je me souviens avoir fait des recherches. l'homosexualité existe depuis la nuit des temps ! c'est juste qu'à certains moments de l'histoire, comme c'était pas admis, les gens se retenaient, j'imagine... Mais pour moi, c'est de l'amour, et ça reste un sentiment fort. bon, trève de bavardage. Je suis avec Vanilla dans un parc, il fait chaud, je me demande même si elle n'étouffe pas sous toutes ses couches de froufrous.

    Vanilla : Chocola, on achète des glaces, dis, dis ?

    Chocola : Vanilla, il est à peine 11H du matin..

    Mais je remarque à sa bouche (qui bave) et ses yeux que la tentation sera la plus forte.

    Chocola : Bon, ben c'est parti ! Tu veux quel parfum ?

    Vanilla : réfléchis un peu.

    Vanille, bien sûr... je commande un parfum chocolat (pour moi) et sa commande à elle. Je lui tends sa glace à la vanille quand la mienne tombe par terre par maladresse. Vanilla semble s'en préoccuper. je lui dis que c'est pas grave mais elle tient à ce que je partage sa glace. je regarde aux alentours. c'est bien tranquille. je n'hésite pas, et je goûte sa glace. c'est pas mon parfum préférémais bon. Au final, nous nous retrouvons une glace pour deux. j'ignorai que ça tournerai comme ça...

    Plus tard, nous sommes en ville, à nous promener tranquillement. ce n'est pas notre quartier, donc forcément, on se sent un peu obligées de se cacher, même si on se moque du regard des gens... si il y a beaucoup de personnes qui vous surprend en train de vous embrasser dans la rue, ça gâche ! pourtant, soudain, une douce chaleur enveloppe ma main. c'est Vanilla.

    Chocola : Vanilla... on nous regarde.

    vanilla : t'en fais pas ! beaucoup d'amies se tiennent la main, les gens se rendront pas forcément compte pour nous, détends-toi.

    c'est vrai, elle a raison.

    Chocola : la ville est pas forcément le bon endroit pour nous, on va où ?

    Vanilla : Manger !

    je soupire. mais où est-ce qu'elle stocke tout ça ? nous allons dans un restaurant japonais de Udons (pâte japonaise). c'est simple et il y a mieux, mais ça cale vite et c'est délicieux ! dans l'après-midi, nous décidons d'aller au cinéma, il y a un film super qui passe, nous voulons absolument le voir. il fait peur mais bon... En salle, nous attendons que le film se projète en mangeant du pop corn. (un pour deux.) ma main touche la sienne quand je la plonge dans le pop corn. Le film commence. il s'agit d'un jeu de télé-réalité, où lont a des chances de mourir, si j'ai bien compris. mais il est tellement intéressant ! j'avais lu le livre, merveilleux ! je suis complètement dedans jusqu'à un moment effrayant du film apparaisse. je tiens le coup mais Vanilla, (qui a toujours été un peu peureuse) me saute dessus, terrorisée. pour la rassurer, je lui donne (bien sûr, quoi d'autre) un baiser qui se prolonge, nous n'osons pas bouger. heureusement, personne ne nous voit. la fin du film approche. Vanilla a garder le sachet de pop corn et m'en propose de temps en temps. mais j'ai le ventre lourd.

    pour conclure cette journée, direction les magasins ! nous allons dans plusieurs magasins : vêtements, culturel, vidéos, mangas... et je prends quelques romans anglais. nous nous promenons sur le retour, plusieurs sacs à la main.

    Le trajet du bus pour notre retour est court, certes mais le bus est bondé ! je suis complètement comprimée contre Vanilla. elle profite de l'occasion pour m'embrasser une fraction de secondes. je ne saispas si l'on nous a vu, mais peu importe.

    Je m'affaise sur le lit. quelle journée ! Puis Vanilla saute sur moi. Par envie de jeux, nous nous chatouillons, avant de nous écrouler l'une sur l'autre. Nous nous embrassons très longuement, enfin seules. puis je réfléchis. les moments que j'ai préféré aujourd'hui... c'était pas le film, ni les magasins... c'était quand Vanilla a pris ma main, et quand nous nous sommes embrassées. je crois que je n'ai jamais été autant amoureuse de toute ma vie.


    41 commentaires
  • Chapitre 3.

    Je me réveille, encore assomée par le sommeil. je suis furieuse contre le réveil. je dirige lentement ma main tremblante vers cet objet que je maudit de tout mon être ! puis soudain, la torpeur d'éloigne. c'est l'anniversaire des deux ans de vanilla et moi. Puis je remarque Vanilla s'est déjà levée. elle ne peut pas avoir oublié, c'est obligé, on n'oublie pas ça, nous deux ! qu'est-ce que ça veut dire ? elle a préparé quelque chose, alors ? je me dépêche de sortir de la pièce (en pyjama) et je trouve ma petite amie dans le salon... sur l'ordinateur. ça me met en colère. elle a oublié ! elle ne me dit qu'un "bonjour Chocola !". elle a oublié, alors qu'on n'y parlait il n'y a pas si longtemps. elle passe notre anniversaire sur l'ordinateur...

    Je retourne dans ma chambre, le visage triste. j'enfile rapidement une robe, et je me tire vite fait.

    Vanilla : Chocola, tu vas où ?!

    Chocola : J'arrive pas à croire que t'oublies un jour pareil !

    Vanilla : Attends !

    trop tard, je referme la porte derrière moi en la claquant.

    je me retrouve dans le parc, à 9H du matin... il va pourtant bien falloir que je rentre. notre journée ensemble est-elle gâchée d'avance ? peut-être que je me trompais, et que c'était une surprise ? une surprise, alors qu'elle était sur l'ordi' ? oui, sûrement... Vanilla aurait pu se souvenir de ce jour, quand même.

    rapidement, j'oublie mes paroles, et je me sens bien obligée de rentrer... à 10H. le restaurant... on l'a fermé, aujourd'hui. elle a vraiment oublié ce jour...? je rentre déjà chez nous. Puis je vois le PC allumé. je détourne l'oeil avant de le regarder de plus près. puis je mets mes mains devant ma bouche. un gif est sur l'écran. je lis l'inscription. "Je t'aime Chocola !". Puis un gâteau d'anniversaire, et nous deux, dessinées...

    Chocola : Vanilla, où es-tu...?

    je cherche un peu partout avant de la voir recroquevillée sur elle-même, dans sa chambre. elle a pleuré ?

    Chocola : C'est moi, l'idiote, Vanilla... pardon.

    C'est vrai, elle travaillait sur ce gif depuis hier, alors... c'est pour ça, ces heures sur l'ordinateur. j'ai été idiote. elle n'avait pas oublié, et voulait me faire une surprise.

    Vanilla : excuse-moi, j'aurai dû le finir plus tôt.

    Chocola : Dis pas n'importe quoi ! j'ai été stupide. je peux te dire quelque chose ?

    Vanilla : Quoi...? (elle se mouche)

    Chocola : Moi aussi, je t'aime. passons une bonne journée ensemble. Pour nos deux ans.

    Elle reste bouche-bée, puis ses larmes reprennent de nouveau. je souris, légèrement gênée, avant de lui donner un baiser lui montrant tout mon amour pour elle. elle me répond très rapidement. puis nos sommes (malheureusement) obligée de nous lâcher.

    Chocola : Je pensais aller au resto puis faire une balade, pour aujourd'hui. c'est simple mais il fait un temps magnifique. (je hûme l'air en ouvrant la fenêtre.) t'en penses quoi ?

    vanilla saute à mon cou en pleurnichant toujours. je dépose un baiser sur son front et nous nous préparons. je mets mes vêtements un peu goth', comme toujours mais avec élégance. je me tourne vers Vanilla, elle a ses vêtements à la "sweet lolita." je la trouve juste très belle, je me retrouve même à rougir, ce qui n'est pas dans mes habitudes.

    vanilla : c'est pas un peu trop ?

    Chocola : Tu rigoles...! t'es super mignonne...

    elle m'embrasse encore une fois et montre un petit sourire caché. (bah oui elle sourit rarement) elle prend sa petite ombrelle en dentelles puis nous sortons gaiement, parées pour notre sortie.

     


    36 commentaires
  • Chapitre 2

    Je suis avec Vanilla, sous la pluie, dans notre petit quartier japonais traditionnel. nous avons un parapluie pour deux, Vanilla mange aussi des manjus (nourriture japonaise) en passant. Puis un groupe d'ados passe devant nous, l'un nous traite subitement de "sales gouines", haut et fort. les autres rient, d'autres, non. nous les ignorons, mais je vois bien leurs propos ont blessés Vanilla. je ne le supporte pas. Je me tourne vers le garçon qui nous a dit ça.

    Chocola : Avant de réprimander les autres, apprends donc les sentiments et sort de ta puberté... gamin !

    Il paraissait avoir la quinzaine, mais je ne vais pas réfléchir à ça. Certains dans le groupe qui trouvaient qu'il avait exagéré nous adressent un petit sourire.

    Chocola : vanilla, ça fera bientôt deux ans qu'on sort ensemble. Tu veux qu'on se fasse une petite soirée, le jour venu ?

    Vanilla : c'est une idée ! (elle machouille encore la pâte de son manju) on prévoiera quelque chose. au fait, on est libre ce soir, non ? on va quelque part ?

    Chocola : Où veux-tu aller ?

    Vanilla : Il n'y a rien de bien au cinéma en ce moment, pourquoi pas aller au karaoké ? ça défoule !

    je montre que je suis d'accord avec sa proposition, nous nous dirigeons vers le karaoké en riant. Une fois en salle, nous nous installons, choisissons nos chansons.

    Chocola : Tu veux chanter quoi ? une chanson en anglais, de la K-pop ou de la J-pop ?

    Vanilla : Je te défie en duo avec Paradise de Coldplay !

    Nous commençons notre chanson. nous sommes en plein défouloir, et nous chantons avec de plus en plus d'énergie. des gens dans la salle nous observent en tapant des mains.

    "- Elles ont la pêches ces filles, non ?"

    "- Et en plus elles sont jolies, même si elles sont étranges avec leurs drôles d'oreilles..."

    " - elles doivent avoir du succès auprès des garçons."

     Nous reçevons une salve d'applaudissements à la fin de la chanson. Puis nous nous tapons dans les mains. c'est rare de voir Vanilla se défouler comme ça. Lorsque nous sortons de la salle, je me rends compte que le jour de nos deux ans ensemble, c'est après-demain. j'ai déjà des idées à prévoir. Juste avant d'entrer dans le restaurant, Vanilla se tourne vers moi, je devine ses pensées. Nous nous embrassons, un frisson me parcourt. j'ai l'impression que le temps s'arrête. la pluie n'a toujours pas arrêté de couler. Les lèvres de Vanilla sont très douces, j'ai l'impression d'être dans un rêve. malheureusement, le temps reprend son cour, et nous entrons dans le restaurant, monter nous coucher.

     


    16 commentaires
  • Chapitre 1 :

    Mon nom est Chocola. Je vis avec vanilla, une fille adorable. Nous tenons un petit restaurant de nouilles japonaises, il est devenu populaire dans le quartier. Comment, vous vous demandez de quoi je parle quand je dis que j'habite avec Vanilla ? non, nous ne sommes pas spécialement colocataires ! et oui, vous avez vu juste, nous sommes "lesbiennes", comme on dit.

    Pour commencer cette histoire, autant vous montrer notre quotidien.

    Chocola : Vanilla, je t'ai déjà dis mille fois de ne pas éparpiller tes gâteaux sur le tapis, après, je suis obligée de tout nettoyer !

    Vanilla : Oh, ça va, c'est bon, c'ést la première fois, d'abord !

    Chocola : J'ai pas le temps de faire le ménage, je dois aller tenir le restaurant !

    Vanilla : je viendrai t'aider tout à l'heure !

    Je dépose un baiser sur la joue de Vanilla avant de descendre m'occuper du restaurant en vitesse. j'enfile mon tablier en descendant les escaliers quatre à quatre. J'arrive acceuillir les clients. nos clients les plus fidèles sont au courant pour l'histoire de Vanilla et moi, mais ça ne les dérange pas. ça nous fait plaisir !

    Chocola : bienvenue !

    Voilà deux garçons qui entrent. pendant que je leur sert les nouilles, je remarque qu'ils me regardent. Puis ils murmurent des mots comme quoi je suis "canon". ça m'amuse. l'un me propose de prendre un verre avec eux. d'un air amusé, je cris vers l'escalier

    Chocola : Vanilla !

    vanilla accourt, l'air un peu étonné.

    vanilla : qu'est-ce qu'ils se passe ?

    Puis elle comprend immédiatement. elle sourit, elle aussi amusée. puis elle me prend par l'épaule et m'enlace, en se tournant vers les deux garçons.

    Vanilla : Désolée les gars ! vous n'avez aucune chance avec nous ! maintenant, mangez vos ramens, sinon, ils refroidiront !

    Des clients gloussent dans la salle. ici, tout le monde est au courant pour nous deux. ces deux garçons se sont fait bien avoir. je ris toujours quand Vanilla me lâche de son étreinte avant de retourner en haut.

      


    39 commentaires
  • Coucou ! j'ai décidé d'ouvrir une fic yuri. ce sera une fic attendrissante et non osée (vous me suivez) ? pour ceux qui ne savent pas ce qu'est une fic yuri, c'est une fic qui aborde comme sujet l'homosexualité chez les femmes sans que ce soit osé.

    Histoire :

    Chocola et Vanilla sont deux "Nekos". elles ont une composition de chat, et tiennent un petit restaurant de ramens. (nouilles japonaises) en effet, elles vivent ensemble. Voici une fic en quelques chapitres de la vie de Chocola et Vanilla, deux nekos amoureuses l'une de l'autre.

                                                 Présentation des personnages principaux !                 

    Chocola :

    Personnage principal.

    Âge : 19 ans.

    Chocola habite avec vanilla, juste au dessus de leur restaurant de ramens. Son carcatère est difficile à cerner.                                                                                                              elle est plutôt joyeuse et souriante. elle aime Vanilla. s'habille principalement en "gothique" mais se met en tenue moin sombre quand elle tient le restaurant.

                Présentation des personnages principaux !

    Vanilla, petite amie de Chocola.

    Âge : 19 ans.

    Vanilla paraît froide, et sourit peu, mais est parfois sans-gêne en éparpillant toutes ses affaires dans l'appartement, laissant chocola faire le ménage. elle est amoureuse de Chocola, c'est aussi une neko. Elle aime les vêtements lolita, les couleurs claires.


    46 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique