• Ok, j'me suis dit qu'on allait faire un article qui change légèrement. Certains l'auront bien sûr remarqué, mais j'adore tout ce qui est gifs genre carré, cadre en pointillés.... j'en fait, mais je ne sais pas en faire avec des gifs :3 en général, je me contente de faire le format, mettre quelques brush et pouf, un cadre.

    Et c'est parti pour l'hiver... le ciel tout noir le matin et le soir approche à grand pas. (et merde.) est-ce pour ça que mon blog a vraiment une couleur de printemps ?

    Voui, le printemps est ma saison préférée.

    j'trouve ça marrant les cerisier et les pétales qui tombent :3

    Hallo !   

    Je suis d'ailleurs hyper influencable par le temps. Vous pouvez être sûr que si il fait beau, j'serai de bonne humeur,et vice-versa s'il ne fait pas beau. Ce qui ne m'empêche pas d'être de bonne humeur certains jours bien évidement.

    Sinon, j'ai légèrement changé le règlement du blog, on peut dorénavant le commenter, et le reste, vous verrez par vous-même.

    Puis, ben, parlons un peu musique maintenant ! :B j'écoute plutôt Kelly Clarkson ou He is We... c'est mon genre de musique. (vous pouvez trouver he is we sur l'Ipod du blog actuellement.)

    Bref, merci d'avoir suivi cet article ! <3 Merci encore à mes visiteurs, ceux qui viennent fréquemment, lisent ma fic, 'fin bref, mes visiteurs quoi ! :D

    Allez, tchuss !


    48 commentaires
  • Règlement du blog.

     

    Tu peux bien évidement :

    1) Participer, parler, donner tes avis.... je ne critique et ne juge personne.

    2) Me signaler en cas de problèmes, bug, etc.

    3) être respectueux envers ce blog et toutes les personnes qui y accèdent.

    Les interdictions de ce blog :

    1) pas de plagiat, respectez un peu les auteurs bon sang ! plagier, c'est enlever une partie de quelqu'un, alors un peu de respect. Tout plagiat sera sévèrement sanctionné, ne prenez pas ce qu'il y a sur ce blog.

    2) Pas de racismes, ou toutes discriminations ! toute manifestations telles que racismes, discriminations envers la religion ou autre seront sanctionnées.

    3) Evitez également les phrases trop violoentes/vulgaires. Je veux que mon blog soit un endroit de détente, et pas pour parler trop vulgairement. je ne parle pas des "merde", "putain", 'fin, tout ça, mais des mots vraiment blessants pour certains.

    ce que je veux de ce blog ?

    Rien de spécial, à vrai dire. Partager ce que j'aime, très sincèrement. Et délirer, passer de bons moments... tout faire pour que ce soit un vrai bon moment ici. C'est pour ça que je n'aimerai vraiment pas avoir de problèmes sur ce blog, merci de votre compréhension !

    Enjoy ! ~

     

     

     


    10 commentaires
  • Je n'y crois pas mes yeux. Elle a bien dit ce que j'ai entendu ? Tout se mélange dans ma tête, d'autant plus que je commence à m'imaginer des scènes bien trop osées qui ne risquent pas d'arriver. Non, Celia a dû dire ça inocemment, comme si elle dormait chez une camarade de classe... pendant que je réfléchis à cette chose soi-disant "gênante", Celia attend. Elle attend, plantée debout à côté de moi. Le seul problème, c'est que je n'ai aucune idée de quoi dire.

    Celia : C'est... non ? Je suis désolée d'avoir insisté.

    Sandy : Hein, euh... non, c'est bon, tu peux rester chez moi ce soir, aucun problèmes !

    Celia : Ah, bon... merci ! je te revaudrai ça, promis !

    Qu'est-ce que j'ai encore dit... nous voilà maintenant sur cette place, sur le chemin du retour. je ne sais pas où est passé Grenade. Ou plutôt, je l'ai laissé tombée. Je suis lâche, quelque part... mais elle a insisté pour que j'aille vers Celia. Et pourquoi j'ai répondu à celle-ci que ça ne me dérangeais en aucun point qu'elle reste chez moi ? Bah ! je n'ai pas spécialement à m'en faire.

    Celia : ...Encore merci pour cette robe. Elle est magnifique.

    Je ne sais pas si je tiendrai le coup cette nuit. D'après notre discussion, Celia reste dormir aussi ? On verra bien, je ne veux pas m'inquiéter pour ça. Mais une autre question me turlupine. Je me la répète mille fois dans ma tête, mais est-ce que je sors avec Celia ? Je n'ai pas l'impression. Pourtant, l'autre soir... nous nous sommes embrassés. Mais est-ce que c'était vraiment réciproque... à ce moment-là ?

    je crois que je comprends ce que veux dire Grenade.

    " Essaie de capturer son coeur. "

    Je ne pense pas non plus que séduire Celia, lui offrir les plus somptueux bijoux et vêtements, jouer au beau ténébreux soient impliqués dans cette simple phrase pourtant complexe. Non... ça doit être quelque chose de plus profond. Si elle n'est pas amoureuse de moi malgré certains de ses gestes, c'est que c'est à moi de dénouer ce noeud qui nous retient dans une relation.

    Nous avons marché sans rien dire, et nous voilà devant ma maison. Ma maison. Petite, un peu terne. Un peu terne, oui, mais confortable. Un canapé rouge cuivré est au plein milieu du salon. Le lit, dans une pièce à côté, la salle de bain dans une autre, et une très petite cuisine dans un espace. Au milieu, une vieille télé des années 70.

    Celia : Tu n'es pas obligé d'installer un matelas, je dormirai sur le canapé.

    Sandy : Ah, non ! tu dors dans mon lit, et moi, je dors sur le canapé. Ce sera bien plus confortable.

    Elle insiste, mais mes arguments sont plus forts que les siens, si bien qu'elle finit par abandonner. Elle s'excuse plusieurs fois ainsi que de me remercier, et s'installe directement sur le canapé, dans un petit espace. On dirait une petite souris recroquevillée, qui ne souhaite que se faire toute petite. Ses cheveux bruns la recouvre entièrement, dans sa position : accroupie sur le cuivre du canapé, les mains autour de ses genoux. J'hésite, puis finalement, après un accord commun, nous allumons la télévision. C'est un film comique assez connu. Apparement, Celia ne l'avait pas vu, et nous voilà installés sur ce canapé fort confortable, en train de suivre ce film.

    Je me retourne vers Celia. Elle a le sourire aux lèvres. Un sourire discret, mais bien visible. Elle a l'air d'une enfant, à présent. je n'ai plus de pensées malsaines, non. Je m'amuse réellement, en train de regarder ce film complètement frapadingue. De plus, je me sens bien tout simplement parce que Celia est là.

    Pourtant, tout a une fin, n'est-ce pas ? Le film est fini. Je regarde l'heure : 21H. Je fais rapidement à manger. Quelque chose de simple et de bon, chaud, et rapide à préparer. J'ai certains talents en cuisine, ce n'est pas un problème. Celia regarde d'autres programmes histoire de passer le temps. Maintenant que j'y pense, je ne crois pas qu'elle regarde souvent la télé... Elle n'est sûrement pas experte en la matière.

    Du curry. Je ne sais pas si elle aime ça, mais au moins, il est bien fait. J'ai essayé de ne pas trop l'épicer. Au moment de passer à table, je suis tout de même inquiet de la réaction de Celia. Pourtant, après avoir avalé une cuillérée, elle semble ravie.

    Celia : C'est bon ! J'adore le curry, mais là, bravo !

    Après ça, Celia sort de table, et remarque le chat.

    Celia : Il est beau ! tu ne m'avais pas dit que tu avais un chien ?

    Sandy : Ah... si, mais généralement, le soir, il aime bien sortir, il revient (par la chatière, c'est un chien plutôt petit) en général tard dans la soirée...

    Celia : Oh, je vois ! (elle regarde le collier du chat) ...Ebène ? ça lui va bien, à ce chat, noir comme il est.

    Je vois qu'elle aime les animaux. Bref, pendant que tout s'est bien passé, je suis inquiet pour la suite. Je ne sais pas pourquoi, mais nous n'avons plus de sujet de discussion, c'est le moment de se coucher... pourtant, Celia semble vouloir me demander quelque chose. Elle me retient du bras, et semble gênée.


    9 commentaires
  • Salut les gens !

    Comment ça va ? Moi, ma rentrée s'est bien passée. Comme vous l'avez vu, le blog a encore changé de déco, mais ça, c'est assez fréquent, donc...

    c'pas tout ça, mais il faudra que je me remette à ma fic moi, bientôt. ô.o Merci à ceux qui ont suivi la rubrique des mes mangas coups de coeur ! <3 c'est vraiment sympa de partager ses goûts en matière de manga. :3

    Et je pense aussi faire prochainement (ou dans un bout de temps) une autre fic yuri ! mais ça, rien n'est sûr... (et ce sera p'tet en même temps que ma deuxième fic encore en cours)

        Smile

    Sinon, j'ai découvert "gloomy bear". C'est... spécial. Je vous explique pour ceux qui ne connaissent pas : c'est un ours rose adopté par un petit garçon, mais gloomy grandit et lui fais du mal sans s'en rendre compte, du coup, il a souvent du sang sur lui.... et ça me fait flipper. (moi j'aime les nounours mignons bon sang ! e_e)

    Sinon j'me suis rendue compte d'un truc : la majorité des blogs sur ekla sont sur les pullips... du moins, y en a énormément ! moi, j'en ai pas t'façon. 8) Perso, je trouve les pullips jolies, mais en avoir une ne me serait d'aucune utilité...


    55 commentaires
  • Je me sens quand même un peu sale de les observer, comme ça, de loin. En effet, Grenade m'a conduit dans un buisson assez près d'eux, pour "entendre" leur conversation. Je n'aime pas trop ce moyen mais bon... Marlin a une drôle de tête.

    Marlin : Alors, Célia, qu'est-ce que tu en dis ?

    Celia : C'est à dire que.... ce jour-là, je pensais faire quelque chose.

    Marlin : Quoi donc ? (il fronce les sourcils)

    Celia : Ben, on peut remettre ça à plus tard, non ?

    Marlin : Ce n'est pas ma question, qu'est-ce que tu fais, ce dimanche ?

    Mais de quoi ils peuvent bien parler bon sang... j'ai les nerfs à vifs. Quand je me tourne vers Grenade, elle a une drôle de tête. on dirait un chat qui épie les conversations des gens.

    Celia : J'ai prévu de faire une course, ce jour-là, Marlin, je suis désolée, je ne peux pas faire un tour avec toi.

    Grenade s'écrie de vive voix.

    Grenade : Il veut sortir avec elle ce sal.. !

    Je l'ai empêchée de continuer, Celia et Marlin se retournent, ils semblent avoir entendu. je continue d'espérer pour qu'ils ne nous voient pas, et, voyant que la fouine que j'ai entre les mains se calme, je les retire. Après avoir regardé les alentours, Marlin se retourne vers Celia.

    Marlin : Bon, on peut toujours se promener dans la ville aujourd'hui, non ?

    Celia : Si tu veux.

    Je suis certain que ce salaupiaud manigance quelque chose. Non, Celia ne se laissera pas faire. Enfin... je pense. L'autre jour, on s'est embrassé, c'est qu'elle m'aime, non ? Perplexe, je me tourne vers Grenade en chuchotant.

    Sandy : Grenade... est-ce qu'une femme embrasserait un homme qu'elle n'aime pas..?

    Grenade : Euh... je pense que la question se pose chez l'être humain, surtout. à part certains hommes et femmes un peu fragiles pour céder, je pense que dans votre cas, à Celia et toi... (elle baisse la tête) ...je pense que si elle t'embrasse, c'est qu'elle t'aime.

    Un instant, j'ai l'impression de la voir légèrement triste, juste l'espace d'une seconde.

    Grenade : ...On les suit !

    Je soupire, puis nous continuons. en chemin, je demande à Grenade :

    Sandy : Attends, j'ai l'impression d'être un psycopathe, après tout, ça ne nous regarde pas, et...

    grenade : Oh, tu vas pas faire ton sucré, dit ! regarde plutôt ça.

    Marlin se rapproche "un peu trop" de Celia, à mon goût. Puis, il commence à la prendre par l'épaule. je sens que je pourrai surgir de cette cachette à un moment à un autre si ce type va trop loin. Pour me calmer, je parle avec Grenade.

    Sandy : Au fait, Grenade, pourquoi tu "m'aides" depuis le début...?

    Grenade : (elle hésite puis se lance) Je ne sais pas. Je n'ai jamais aimé de toute ma vie, et je trouve ça rigolot de me mêler à une comédie sentimentale...

    "Rigolot" ? Elle trouve ça marrant de me voir faire une crise de nerfs en voyant ce Marlin s'asseoir sur un banc avec Celia pour... mais c'est pas vrai, c'est pas vrai. Ils sont effectivement sur un banc, Marlin toujours avec sa main sur l'épaule de Celia. Elle semble très tendue.

    Grenade : Elle a peur, c'est pour ça qu'elle ne réagit pas depuis le début. Regarde, elle fixe le sol.

    Marlin semble se pencher sur elle. Je crois que je vais sortir de ces fourrés... Il se penche encore un peu... pourtant, je ne bouge pas. Je ne veux pas les voir s'embrasser, je ne pourrai pas. Mon coeur se serre, j'ai l'impression qu'il se déchire. J'oublie complètement la présence de Grenade à côté de moi. Mais Marlin abandonne brusquement ses gestes doux, il se retourne dans tous les sens en se tenant le creux de la tête. Puis, je comprends tout, il tient un cailloux dans la main. Je regarde à ma droite et voix Grenade avec un petit tas de cailloux près d'elle. j'ai envie de m'esclaffer, mais je me retiens.

    Celia : Qu... qu'est-ce qu'il y a ?

    Marlin : Un imbécile m'a jeté quelque chose sur la tête.

    Celia : Je crois que je vais rentrer.

    Je crois qu'il s'apprête à la retenir, mais trop tard, elle est partie en courant.

    Grenade : Rattrape-la.

    Sandy : Mais...

    Grenade : T'en fais pas pour moi et suis-la je te dis, tu veux son coeur ou pas ?

    Elle est en colère quand elle dit ça. Je hoche la tête, et je passe tout en évitant Marlin, je contourne tout le parc et je cours vers la rue où je pense que Celia est allée. je n'ai pas besoin de courir plus. Celia marche dans la rue, où beaucoup de magasins de mode sont affilés. Elle s'arrête devant une. je la rattrape. Elle ne me remarque pas, et reste fixée sur une robe bleue à ceinture. Elle a le regard un peu tourmenté, et triste.

    Sandy : Cette robe te ferait plaisir ?

    Celia : (elle sursaute) Wah ! Qu'est-ce que tu fais là ?!

    Sandy : je passais par hasard, enfin... je vous ai vus avec Marlin...

    Elle déglutit.

    Celia : Je... je...

    Sandy : Oh, t'en fais pas ! j'ai trouvé qu'il avait exagéré, en tout cas. Et cette robe, tu la veux ?

    Celia : J'ai rien fait, j'étais térrorisée, il n'a jamais été aussi familier avec moi... j'ai peur, s'il recommence...

    Sandy : On trouvera une solution. cette robe, tu la veux ou pas ?

    - A la sortie du magasin..-

    Celia : Je te remboruserai, même si avec les cultures, c'est pas assez !

    Sandy : pas besoin, je te l'offre, tu l'essaiera prochainement. Pour Marlin, ne t'en fais pas, je pense qu'on trouvera une solution.

    Elle renifle, je crois qu'elle va commencer à pleurer. Je lui prends les deux mains. c'est niais comme situation, mais je sais que ça l'adoucit.

    Celia : Sandy, je ne sais pas si je pourrai rentrer chez moi ce soir après ce qu'il s'est passé... je peux rester chez toi, ce soir ? je suis désolée de te déranger...

    __________________________________________

    (à suivre ! 8D)


    14 commentaires